Observatoire Géostratégique

numéro 144 / 18 septembre 2017

Editorient

BERNARD LAVILLIERS TOMBE DE LA COLLINE…

Colline de Sion (54), le 30 juin 2017.

Comme chaque année, l’été et les vacances ramènent kyrielle de festivals et colloques à la belle étoile. D’une manière ultra sélective, la rédaction de prochetmoyen-orient.ch – elle-aussi -, participe à cette joyeuse transhumance. Ainsi, du 29 juin au 2 juillet derniers, nous étions conviés à intervenir durant le festival Là-haut-sur-la-colline, sur les hauteurs – au-dessus de Nancy – qui inspirèrent La Colline inspirée de Maurice Barrès, une belle occasion de lire ou relire l’un des chefs d’œuvre de la littérature française… Le thème retenu de cette année « Radicalisation/dé-radicalisation » a donné lieu à plusieurs tables rondes, cafés littéraires et autres échanges de haute tenue.

Organisé par l’association Festi-Live1, cette manifestation, et nous citons « veut interpeler et promouvoir la culture au service du vivre ensemble grâce à des conférences, des concerts et des ateliers initiation- découverte. Pour cette édition 2017, le thème retenu est « les jeunes entre radicalisation et fraternité, vers quel choix ? Le festival est d’abord un festival de musique avec des scènes locales de grande qualité, une scène nationale et internationale avec Radio Elvis, Bernard Lavilliers, Keny Arkana, Noa et Gaël Faye ». Pour l’organisation et la logistique, plusieurs centaines de bénévoles – tellement bénévoles et hospitaliers – rendent cette manifestation tout à fait unique et éminemment fraternelle justement !

Une fois le gros de notre travail accompli, nous nous réjouissions d’écouter – donc – Bernard Lavilliers, vedette annoncée du grand concert du samedi soir. Le Stéphanois a enchanté notre adolescence… Continuer la lecture

TERRORISME ET RENSEIGNEMENT : SURTOUT DES QUESTIONS…

« Il n’y a rien de négatif dans le changement, si c’est dans la bonne direction » (Winston Churchill). Alors que nous escomptions un simple remplacement, par le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, des directeurs généraux des services de sécurité intérieure (DGSI, Patrick Calvar) et de sécurité extérieure (DGSE, Bernard Bajolet), tous deux partant à la retraite1, sans parler de celui de la direction du renseignement militaire (DRM), c’est à une opération de plus grande envergure à laquelle il procède dans le courant du mois de juin 20172. Cette opération se déroule en trois temps successifs : conseil de défense (7 juin 2017), conseil des ministres (14 et 22 juin 2017).

Il est vrai que la République, immobile que nous avons connue pendant le quinquennat de François Hollande, est désormais en marche grâce à notre chef de l’État jupitérien. L’homme entend, à l’évidence, se concentrer sur ses missions les plus régaliennes, à savoir la diplomatie, la défense (qualifiée aujourd’hui de ministère des Armées) et le renseignement, concept pris dans son acceptation la plus large (communauté du renseignement). Aujourd’hui, le maître-mot est lutte contre le terrorisme en évoluant constamment entre liberté et sécurité3.

Comment appréhender cette nouvelle, énième (r)évolution, pourrait-on dire ? Quelles sont les idées maîtresses qui sous-tendent cette réforme, présentée par certains, comme une sorte de révolution copernicienne ? Quelles sont les hommes, le trio gagnant, chargé de lutter plus efficacement encore que dans le passé contre le terrorisme ? Quelles sont les questions incontournables… Continuer la lecture

VERONIQUE…

Quelle tristesse – indicible tristesse – de te voir partir ainsi Véronique, suite à tes graves blessures causées par l’explosion d’une mine à Mossoul. Lundi dernier, le même accident a fauché sur le coup le cameraman français Stéphane Villeneuve (48 ans) et votre « fixeur » irakien Bakhtiyar Addad (41 ans), ainsi qu’un autre journaliste français qui vous accompagnait – Samuel Forey – ayant été touché moins grièvement.

Véronique a été mon assistante de production à la Télévision suisse romande (TSR). Entre le 5 mars 1984 et le 29 mai 1987, nous avons partagé le même enthousiasme : ouvrir quotidiennement, pour la première fois, l’antenne de la chaine publique suisse de 12 heures à 13 h. 30 en collaborant à l’émission Midi-Public, produite par le journaliste Thierry Masselot (un ancien de l’AFP) et le réalisateur Pierre Matteuzzi. A cette époque, Véronique jouait intelligemment de ses vingt et un printemps pour convaincre les plus grands écrivains, cinéastes et artistes de venir à Genève, en direct sur notre plateau, afin de participer à la première tranche de diffusion journalière de la TSR qui comportait aussi deux journaux de dix minutes.

Sa curiosité et sa passion de l’information l’imposèrent vite comme l’une des grandes assistantes de production de la petite chaine aux grandes émissions. Depuis 1969, le journaliste Claude Torracinta était aux manettes du magazine d’information Temps Présent1, émission dont le professionnalisme honorait l’ensemble des collaborateurs de la TSR. Bien-sûr, le rêve de Véronique était d’accéder un jour à ce cercle d’excellence… Continuer la lecture

RÉSURRECTION DE LA DÉFENSE EUROPÉENNE : LA PLAISANTERIE !

« L’histoire est un perpétuel recommencement » nous enseigne Thucydide ! Nous avons l’occasion de le vérifier chaque jour. C’est devenu un classique du genre. La période actuelle n’échappe pas à la règle. Quand la construction européenne se meurt, ce qui est le cas de nos jours, on nous ressort du chapeau bruxellois la martingale usée de la défense européenne qui renaîtrait tel Lazare de ses cendres. Sans la moindre hésitation, nos folliculaires préférés nous annoncent à grands coups de trompette la renaissance prochaine d’une Europe de la défense. Alléluia.

À gauche avec le Monde, c’est « une étape décisive vers une Europe de la défense »1 complété sous la rubrique éditoriale par « Défense européenne : la fin d’un tabou »2. Bigre. À droite, avec le Figaro, on choisit la voie d’une certaine retenue : « UE : un fonds pour redémarrer la politique de défense »3. Mazette ! Personne ne nous avait avertis qu’elle avait été interrompue. Les Européens seraient décidés, cette fois-ci, de tirer tous les enseignements du « Brexit », des facéties de Donald Trump (sur l’OTAN) et des menaces posées par le terrorisme (multiplication des attentats en Allemagne, Belgique, France, Royaume-Uni…) et la prolifération des armes de destruction massive (multiplication des provocations de la Corée du nord). On reste sans voix devant tant d’audace.

Un retour en arrière s’impose pour mieux appréhender la décision prise par la Commission européenne (organe le moins démocratique de l’Union européenne) et, surtout, ses limites intrinsèques (tenant… Continuer la lecture

CLIMAT : J’AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE !

« Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ». Il fallait être sourd et aveugle pour imaginer un seul instant que Donald Trump renoncerait à l’une de ses promesses emblématiques de campagne, à savoir le retrait américain de l’accord sur le climat conclu en décembre 2015 à Paris lors de la COP21. Cette annonce est faite le 1er juin 2017 conformément à ce qu’il déclare lors du G7 de Taormine (26-27 mai 2017). Elle donne lieu à une réprobation unanime de la « communauté internationale » (Emmanuel Macron tance Donald Trump en anglais, François Hollande sort de sa réserve…) et surtout des médias, ceux qui font l’opinion. La Croix : « Trump, tant pis pour le climat ». Le Figaro : « Climat. Trump lance un défi à la planète ». Libération : « Climat. Goodbye America ». Les Échos : « Climat. Trump provoque le monde ».

Le Monde : « Trump tourne le dos à la planète ». L’Humanité : « Trump et l’accord climat : les dessous d’un travail de sape ». 20 minutes : « La décision de Trump ne pollue pas trop l’accord de Paris sur le climat ». Médiapart : « Les États-Unis quittent l’accord de Paris. Catastrophe pour le climat » ainsi que : « Les décisions de Trump critiquées aux quatre coins du monde ». Nous sommes frappés par un tel unanimisme et par certains excès juridiques : « Le ‘crime contre l’humanité’ de Donald Trump »1.

Il en est presque inquiétant tant il masque des opinions divergentes, des hypocrisies… Continuer la lecture