Observatoire Géostratégique

numéro 235 / 17 juin 2019

Editorient

SOMMET D’HANOÏ : LAISSER DU TEMPS AU TEMPS…

« La paix est une création continue » (Raymond Poincaré). Après Singapour (juin 2018)1, c’est au tour d’Hanoï d’accueillir le sommet entre le président américain et son homologue nord-coréen les 27 et 28 février 2019. Moins d’un après an leurs premières retrouvailles sur le sol asiatique, les deux chefs d’État se rencontrent pour tenter de trouver une solution à la question lancinante de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et de mettre un terme à une situation de ni guerre ni paix qui se prolonge depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Comme le savent les experts de la chose internationale, la négociation diplomatique n’est pas un long fleuve tranquille. Elle demande volontarisme et patience afin de bâtir la confiance, élément indispensable à tout accord de quelque nature qu’il soit : politique, diplomatique, économique, commercial, sécuritaire, militaire, culturel, migratoire…

On l’aura compris, il est impensable d’imaginer raisonnablement que la confiance puisse se substituer à la défiance en un tournemain. C’est pourquoi, une négociation, comme celle qui a été lancée en 2018 par Donald Trump et Kim Jong-un, risque d’être longue et de connaître des hauts et des bas. Mais, c’est à ce prix que sera peut-être trouvé, le moment venu, un consensus entre les deux parties qui les satisfassent autant qu’il les déçoive. Avant d’étudier les résultats concrets de ce sommet Trump/Kim Jong-un, il importe de nous interroger sur les clés du succès d’une négociation et sur les paramètres positifs de cette rencontre.

Ainsi, nous disposerons d’un… Continuer la lecture

CENSURES FRANCAISES !

L’émotion médiatico-politique – déclenchée par la publication dans la Revue de défense nationale (RDN) de l’article du colonel François-Régis Legrier sur les opérations occidentales en Syrie – est révélatrice de trois évolutions lourdes qui contraignent désormais l’état du débat public en France. Après une lecture aussi précise que symptômale, trois constats s’imposent :

Premier constat : cet article qui n’est – somme toute – qu’un « retour d’expérience » des plus classiques, affaiblit considérablement, sinon porte un coup peut être fatal à l’exercice indispensable lui-même du « retour d’expérience ».

Deuxième constat : ce genre de censure n’est pas nouveau et rappelle quelques fameux précédents, autant d’illustrations d’une vassalisation de la pensée, donc du pays.

Troisième constat : la jurisprudence Legrier correspond à la disparition languissante d’une recherche, sinon d’une pensée stratégique française ouverte, indépendante autant que nécessaire.

CHER ALAIN JUPPE

L’auteur de ces lignes se souvient avoir assisté au discours prononcé par Alain Juppé le 20 janvier 2011 à l’Ecole militaire à l’occasion du baptême de la promotion « Général de Gaulle » du Collège interarmées de Défense (CID). Son intervention officialisait aussi la transformation du CID, qui reprenait ainsi sa fonction d’« Ecole de guerre ». Se référant à la pensée et aux écrits stratégiques du général de Gaulle, Alain Juppé déclarait « droit dans ses bottes » : « cette capacité de réflexion intellectuelle doit commencer à s’exercer dès aujourd’hui. Je sais que votre encadrement vous encourage à écrire et à publier, dans l’esprit de responsabilité qui a toujours été celui de nos Armées. Je souhaite que vous poursuiviez ces efforts… Continuer la lecture

LA COUR DES COMPTES, CÔTÉ COUR !

« Un livre tout entier d’argot est plus ennuyeux qu’un rapport de la Cour des comptes » (Louis-Ferdinand Céline). Il est vrai que les magistrats de la Cour des comptes ont l’air aussi sinistres que leur premier vice-président, Didier Migaud. Ce ne sont pas des marrants, c’est le moins que l’on puisse dire ! Force est de constater que, dans l’opinion publique, notre plus haute juridiction financière administrative jouit d’une excellente réputation : indépendance, impartialité, probité exemplaire en ces temps de moralisation de la vie publique, ce qui n’est pas rien. Et cela d’autant plus que le commun des mortels ne connait ni sa composition et son rôle précis, ni ses règles de fonctionnement et ses spécificités. Comme toujours, il importe de savoir comment travaille cette Auguste Maison située rue Cambon, près de la place de la Concorde en nous reportant à son site internet. Nous pourrons ensuite nous interroger sur ce qu’elle fait, ne fait pas et sur d’éventuelles dérives inhérentes à toute structure appeler à juger.

UNE AUGUSTE MAISON SISE RUE CAMBON

Quelles sont les activités de la Cour des comptes ? La réponse nous est fournie sur le site officiel de cette institution. Qu’y apprend-on ? La Cour des comptes a pour mission principale de s’assurer du bon emploi de l’argent public et d’en informer les citoyens. Juridiction indépendante, elle se situe à équidistance du Parlement et du Gouvernement, qu’elle assiste l’un et l’autre, conformément à l’article 47-2 de la Constitution. Examinons ses missions, son contrôle et son rapport annuel !

LES QUATRE… Continuer la lecture

UN THE CHEZ LES TIGRES…

Le Proche-Orient compliqué est un métier à plein temps qui requiert une attention particulièrement exigeante. D’aucuns prétendent même que la région finit par rendre fou si l’on ne s’en extrait pas de temps à autre par le corps, l’âme et les sens. Les vraies portes de sortie sont comptées : aéroports, ports et livres. Si les deux premières sont matériellement accessibles, pour l’imaginaire c’est autre chose ! Les livres d’appareillages authentiques restent une denrée rare. En partance perpétuelle, les marins connaissent bien cette faim d’absolu. Pierre Loti, Jules Verne, Joseph Conrad et quelques autres restent les passeports les plus sûrs de ces fuites régénérantes, mais les ouvrages contemporains sont plus rares. Et lorsqu’on en tient un, le bonheur est indicible et il faut le faire savoir.

La semaine dernière, en pleine circonvolution de l’annonce du nouveau gouvernement libanais1, nous achevions tout juste la lecture des pages d’un irrésistible appel du grand large : un enchaînement de mots qui passent le mur du son quotidien, qui transportent, émerveillent, reposent et réconcilient avec le genre humain. Un thé chez les tigres – Journal d’un buveur de thé à Darjeeling et au Népal, publié chez le grand éditeur Pierre-Guillaume de Roux2 est sans doute la plus belle promesse de l’aube dernièrement advenue.

Assurément, cet ouvrage trace au moins trois dimensions initiatrices, quasiment chamaniques : l’art du voyage le plus subtil, une ethnologie savante du thé et des degrés de haute littérature. En reportage, Tintin connaît toujours moult aventures mais ne trouve jamais le… Continuer la lecture

PINOCCHIO A LA PEINE CHEZ PHARAON…

« Alors qu’il avait commencé avec des soulèvements populaires en Égypte et en Tunisie, le printemps arabe a fait tache d’huile d’olive » (Marc Escayrol). Premier déplacement à l’étranger du président de la République depuis le début de l’année 2019 et depuis le début de la crise des « gilets jaunes » à la fin de l’année 2018, la visite en Égypte (27-29 janvier 2019) d’Emmanuel Macron (accompagné de son épouse courroucée de ne plus pouvoir se détendre au Touquet) était attendue avec un intérêt certain par les observateurs. Que reste-t-il des espoirs placés dans les scènes de liesse de la place Tahrir, dans l’élection du président Mohamed Morsi (2012-2013) ? Aujourd’hui, la vie est revenue « à la normale » ou presque (?) sous le règne du Marechal Abdel Fattah al-Sissi qui dirige le pays d’une main de fer ? Les droits de l’homme y sont passablement malmenés à tel point que le port d’un gilet jaune vous conduit automatiquement à la case prison1.

Mais, l’Égypte ne dédaigne pas commercer avec la France éternelle, l’aider, à l’occasion, à rétablir une balance commerciale structurellement déficitaire. Le chef de l’État l’a bien compris, lui l’ancien de Bercy qui a une calculette en guise de cerveau. Entre diplomatie économique et diplomatie des valeurs, il y a bien longtemps que le cœur de l’ex-Golden Boy de la Banque Rothschild ne balance plus. « France is back » sur les bords du Nil pour engranger de mirifiques et juteux contrats dans… Continuer la lecture