Observatoire Géostratégique

numéro 191 / 13 août 2018

Humeurs

CAROLINE FOUREST, UN ACCIDENT MEDIATIQUE…

Grâce, ou plutôt à cause d’une certaine Caroline Fourest, l’hebdomadaire Marianne1 rejoint le panier à torchons où s’abîment déjà nombre de grands titres de la presse parisienne officielle. Petite chienne de garde multirécidiviste, cette bécassine, qui se révoltait dernièrement de voir l’un des joueurs de l’équipe de France faire un signe de croix après avoir marqué un but, s’en prend cette fois-ci à… Frédéric Taddeï, grand journaliste, animateur de télévision et de radio. Quel crime aurait-il commis ?

Cette référence de notre profession a, le grand tort (aux yeux de la redresseuse de torts) de rejoindre l’équipe de la chaine de télévision Russia-Today-France. Citons l’étrange chroniqueuse : « (Taddeï)… prostituant ainsi le journalisme pour le mettre au service de la plus perverse des propagandes d’Etat distillant les Fake News chères au Kremlin… » Diantre ! Chacun sait que dans notre monde mondialisé de la « guerre de tous contre tous », le Kremlin est le seul acteur – le seul – malfaisant à « distiller » délibérément des Fake News. A en croire la Dame de Marianne, Etats-Unis, Chine, Inde, Pakistan, Grande Bretagne et France notamment, auraient donc définitivement renoncé à ce genre de Fake manipulations pour se conformer strictement aux canons d’une vérité toute nue…

Mais dans quel monde vit cette Madame Fourest pour oser laisser entendre que la Russie (post-soviétique s’entend) serait le seul Etat au monde à mettre en œuvre des stratégies de Soft Power, sinon de propagande ? La confrontation entre l’erreur et la vérité ne date pas de l’apparition… Continuer la lecture

SYRIE : DERNIERES NOUVELLES DU FRONT…

En février 2018, une poussée de fièvre s’était à nouveau emparée de nos médias avec des reportages et articles presqu’exclusivement en faveur des « rebelles » de la Ghouta. A chaque fois que l’étau se resserre sur les enclaves djihadistes, Etats-Unis, Royaume-Uni et France, relayés par la plupart des médias occidentaux, ont rendu l’Etat syrien responsable d’une nouvelle crise humanitaire. Après Alep, la Ghouta était devenue le lieu emblématique de la tromperie consistant à faire des bras armés de l’Islamisme des « rebelles modérés », alors même que ce sont des milices financées par l’islamisme combattant. Parmi cette mosaïque de factions, on trouve Jaïsh al-Islam, de loin la plus puissante, soutenue par l’Arabie Saoudite. On peut également mentionner Faylaq Al-Rahmane, proche du Qatar et des frères musulmans qui financent entre autre le pseudo observatoire syrien des droits de l’Homme, Hayat Tahrir al-Cham, ex Front al-Nosra et émanation d’al-Qaïda.

C’est le général Souhail al-Hassan dit le Tigre qui s’est chargé de l’assaut terrestre sur la Ghouta orientale. Les groupes armés hostiles à l’armée syrienne avaient tout intérêt à maintenir la population en otage avec pression médiatique pour dénoncer la barbarie du « régime. Cela pouvait aller jusqu’aux montages vidéos diffusés dans le monde entier ou les reprises d’accusations de gazage alors qu’ils ont été eux-mêmes approvisionnés en gaz sarin via la Turquie. Les différents groupes armés avaient en effet parfaitement intégré que pour contraindre les occidentaux à intervenir militairement, il leur fallait produire les preuves d’un franchissement de la fameuse « ligne rouge » par des attaques… Continuer la lecture

CHASSE AU DJOUHRI : TABLEAUX DE GENRE AVEC JUGES…

Puisque les « journalistes d’investigation » ont lâché leur mollet favori, celui d’Alexandre Djouhri, nous voilà contraints de prendre le relai de ces êtres exemplaires. L’homme d’affaires kabyle est toujours vivant. Il a même résisté – à Londres – à sept heures d’opération du cœur. Ce qui, en premier, démontre qu’il en a un. Parfois la maladie est comme la nuit, elle porte conseil. Ainsi les six mois que Djouhri vient de passer, bloqué en Angleterre, ont permis à des vrais enquêteurs et à des juristes prémium d’analyser l’exacte nature du mandat d’arrêt émis par le Parquet National Financier (PNF), un commando formé de magistrats bleus. Je veux dire tricolores.

Pendant qu’ « Alex » a été contraint de vivre pendant trois semaines accroché au bout d’une chaîne de trois mètres, avant de passer au lit d’hôpital (toujours garroté), puis d’être remis en liberté, la vérité a incubé. Les experts, assignés par la défense de Djouhri à l’étude de la mécanique – forcément suisse – qui a conduit le français à être prisonnier à Londres, sont, il faut le dire, très surpris par l’usage fait du Code pénal par le PNF.

Ainsi, revisitant près de trois années d’histoire, l’expertise rapporte qu’Alexandre Djouhri, décrit comme « un type en cavale » n’avait rien du tout d’un fuyard. Soucieux de prendre l’ami de Serge Dassault et de Dominique de Villepin dans une vaste nasse, de l’entendre à propos du financement de la campagne électorale de Sarkozy, la police française le contacte par téléphone les 11, 18 et… Continuer la lecture

LE QUAI D’ORSAY ORDONNE LE PREMIER EXERCICE AVEC LA MARINE ISRAELIENNE DEPUIS… 55 ANS !

La marine israélienne a participé – fin juin – à un exercice conjoint avec la Marine nationale au large de Toulon : une première depuis 55 ans ! Vu la sérieuse dégradation de l’image d’Israël dans l’opinion française – accentuée par les répressions meurtrières récurrentes à Gaza et l’adoption d’une loi d’apartheid privilégiant les citoyens juifs -, les autorités françaises sont restées très discrètes tandis que la marine israélienne a multiplié les communiqués et déclarations indiquant notamment qu’il s’agissait d’améliorer la « coordination » en Méditerranée…

Si la multiplication des efforts de Tel-Aviv visant à banaliser l’Etat hébreu afin de le faire apparaître comme un « pays normal, comme les autres », participant de plein pied à la vie internationale, ne constitue pas – en soi – une surprise, la position française pose davantage de questions, Paris ne pouvant ignorer les violations israéliennes répétées du droit international et de plus de 400 résolutions du Conseil de sécurité, de l’Assemblée générale et de la Commission des droits de l’homme des Nations unies. Non, Paris ne peut ignorer qu’Israël n’est pas un Etat comme les autres et encore moins depuis l’adoption de sa dernière loi d’apartheid !

Conformément à un plan communication visiblement très préparé, un officier israélien « de communication » a, longuement expliqué à l’AFP que deux corvettes israéliennes ont participé à un exercice aux cotés de la frégate française La Fayette, appuyée par plusieurs avions et un hélicoptère de la Marine nationale. Les bâtiments israéliens sont restés une semaine à Toulon, l’exercice lui-même ayant duré deux… Continuer la lecture

MACRON AN I : TWITTOCRATIE ET THÉÂTOCRATIE !

Un après le sacre de sa Majesté Macron 1er, de sérieux doutes se font jour sur les qualités du plus jeune président de la cinquième monarchie (pour les connaisseurs, cela se nomme République) que la France (entité immanente et transcendante) a bien voulu octroyer au bon peuple de l’Hexagone. Après le temps des louanges amplement méritées vient le temps ingrat des critiques mesquines1. Sa côte de popularité dévisse dangereusement dans divers domaines de son action : confiance dans les institutions, immigration, religion musulmane, justice sociale et démocratie, Union européenne.

Sur ce dernier volet, les Français sont déçus par la construction de l’Union européenne. Seul un Français sur deux considère que l’appartenance à l’Union européenne est une bonne chose2. Manifestement, nos concitoyens, qui ne manquent pas de bon sens en dépit de ce que pensent nos brillants énarques hors-sol, ne semblent avoir été séduits ni par ses homélies d’Athènes, ni par celles de la Sorbonne et d’Aix-la-Chapelle. Mais, Jupiter a toujours un tour dans son sac de magicien. Il est vrai que, même si son parti godillot qui a pour nom La République en marche arrière, est mis en tête des intentions de vote pour les élections européennes, ses formules agréables à entendre par boboland, sa politique européenne agace, à tout le moins, ne séduit pas.

Et Jupiter de faire un coup de génie en opposant les gentils « progressistes » (dont il fait partie) et les affreux « nationalistes » (ceux qui portent… Continuer la lecture