Observatoire Géostratégique

numéro 127 / 22 mai 2017

Humeurs

BRAVO JEAN DE GLINIASTY POUR VOTRE DIPLOMATIE DES VALEURS

« La valeur qui va jusqu’à la témérité est plus près de la folie que du courage » déclamait le Don Quichotte de Miguel de Cervantès. Nous vivons aujourd’hui dans un temps de modes, modes de théories ou de pseudo-théories (fin de l’Histoire, choc des civilisations…), de concepts simplistes qui tiennent le plus souvent lieu de réflexion et de socle doctrinal. Nous pensons plus particulièrement à deux termes particulièrement en vogue ces derniers mois. Le premier est celui de « fake news » ou « d’information bidon »1 dont le principal objectif est de discréditer celui qui ne pense pas bien2. Le second est celui de « valeurs »3 dont les candidats à l’élection présidentielle n’ont eu de cesse de nous rebattre les oreilles ad nauseam.

Que ne ferait-on pas au nom de ces sacrées valeurs tant sur le plan intérieur que dans le domaine international ? Dans ce contexte, nous venons de découvrir, tout à fait par hasard, un opuscule paru en mai 2017 sous la plume alerte d’un ambassadeur qui cloue au pilori l’utilisation débridée de ce concept pour justifier une diplomatie française à la dérive grandissante.

Préfacé par Jean-Pierre Chevènement, de manière toujours très pertinente et très iconoclaste (« … comprendre l’origine des impasses dans lesquelles nous nous sommes fourvoyés, particulièrement au Moyen-Orient et en Europe… Il n’y a pas de mystère à cette ‘cornérisation’ de la France »), l’ouvrage d’un petit format de poche (150 pages) d’un ex-ambassadeur de France, Jean de… Continuer la lecture

SACRÉ CHURCHILL !

« S‘arrêter à regarder le passé, c’est tourner le dos à l’avenir » nous disait Émile de Girardin dans ses Pensées et maximes écrites en 1867, pensée qui reste d’une criante actualité aujourd’hui. À cet égard, Winston Churchill pourrait inspirer nos dirigeants politiques déboussolés par un monde qui leur reste de plus en plus incompréhensible et qui est de plus en plus imprévisible.

Un recueil de ses sautes d’humour publié, dans sa version française, en 20141, pourrait leur servir de boussole et de cap pour l’avenir dans le domaine de l’action internationale. Nous en retiendrons quelques-unes que nous organiserons autour de quelques têtes de chapitre.

BON SENS

« Si l’on pouvait répandre le bon sens aussi vite et aussi bien que les sornettes, quelle grande réforme politique ce serait ! ».

À méditer par tous nos bonimenteurs, nos diffuseurs de bobards et autres « informations bidon » sans la moindre décence, sans le moindre souci d’honnêteté intellectuelle ! Et, ils sont nombreux par les temps qui courent.

CONSCIENCE

« La seule chose qui doit guider un homme, c’est sa conscience ; la seule chose qui doit protéger sa mémoire, c’est la droiture et la sincérité de ses actes ».

À méditer par tous nos dirigeants politiques (toutes opinions confondues) pour la mauvaise conscience qu’ils devraient avoir de leur (absence de) politique étrangère et de leur diplomatie du buzz !

MOTS

« Rien ne vaut les mots courts, et s’ils sont anciens en plus d’être courts c’est encore mieux »

À méditer par tous nos dirigeants… Continuer la lecture

JEAN-YVES LE DRIAN, UN GUERRIER DIPLOMATE OU LA FORCE TRANQUILLE

« Nous manquons de temps, nous devons avoir une solution planétaire à une crise planétaire » (Al Gore). Confronté au « nouveau désordre mondial » (Thierry de Montbrial) caractérisé par la multiplication des crises, des menaces, des guerres asymétriques, des acteurs non étatiques violents, la montée du terrorisme international, des nationalismes, une crise durable du multilatéralisme, l’effacement croissant de l’Union européenne…, le ministre de la Défense joue dans notre pays un rôle essentiel, pour ne pas dire incontournable dans le dispositif gouvernemental durant les cinq années écoulées (2012-2017).

Le locataire de l’hôtel de Brienne concourt, avec son collègue du Quai d’Orsay, à maintenir le rang de la France, à assurer sa défense dans un monde en ébullition permanente et dans un contexte de fortes contraintes budgétaires. À la fin de son mandat le moins que l’on puisse dire est que le bilan définitif de l’action du très discret mais néanmoins très actif Jean-Yves Le Drian est globalement positif1, tranchant avec celui de nombre de ses collègues des gouvernements Ayrault, Valls et Cazeneuve. Ce bilan peut et doit s’apprécier à l’aune du triptyque suivant : méthodologie, ambitions, résultats.

UNE MÉTHODOLOGIE DISCRÈTE MAIS EFFICACE

Le ministre de la Défense démontre une réelle capacité d’adaptation tant en interne qu’à l’international alors que rien ne prédisposait a priori ce provincial à remplir cette fonction hautement régalienne. A Paris, il n’hésite pas à aller à l’arbitrage lorsqu’il estime que certains oukases de Bercy sont arbitraires, contre-productifs quitte à importuner le président de la… Continuer la lecture

DU FOUQUET’S A LA ROTONDE !

Faire barrage au fascisme !, m’intiment péremptoirement de jeunes macrones en me jetant à la figure un dépliant quadri-comique. Dégât limité si la démarche n’était que comique, alors qu’en l’occurrence elle prend l’allure d’un ordre, sinon d’une certitude arrogante et toute autant agressive. L’auteur de ces lignes se souvient comment, dans des circonstances similaires, il était amené à faire le coup de poing contre les nervis du GUD (Groupe union défense), ciblant ses réunions du PSU grenoblois ! Restant courtois, il essayait pourtant d’interroger l’assurance de ces militantes amazonées sur la nature du fascisme à repousser, pour se rendre très vite compte que l’échange vrillait au C dans l’air calamiteux, mâtiné d’un On n’est pas couché ricané et ricanant autour d’invités qui sont là pour le spectacle !

Faire barrage quinze jours le temps d’une élection sera-t-il suffisant ? On rêve éveillé…

Peine perdue donc, d’essayer de comprendre pourquoi et comment le peuple de France se retrouve ainsi pris et surpris dans la tenaille de l’extrême-droite et de l’extrême-finance, dans les mâchoires d’une équation fabriquée et imposée par ceux-là même qui prétendaient la résoudre. A une question d’un journaliste lui demandant s’il est surpris par le score du FN, le philosophe Michel Onfray répond : « pas du tout, car ce qui a rendu possible la famille Le Pen depuis un quart de siècle que dure cette saga, n’a été ni attaqué, ni combattu. Au contraire : ce qui a généré son succès a même été amplifié. On ne combat pas cette résistible ascension par… Continuer la lecture

Le vote des citoyens issus de la diversité fera t-il élire Mélenchon ?

C’est un sujet tabou dont tout le monde parle. Les frontistes avec assurance, les autres avec précaution. Les statistiques ethniques sont interdites par la loi. Combien de noirs, combien d’arabes en France ? Nul ne peut exactement le savoir. Une évidente certitude : le peuple des basanés forment la classe sociale la plus pauvre de la société.

détail sculpture visage hommeÀ Paris, ils sont majoritaires dans les premiers métros du matin, sur les chantiers, à l’entretien des hôpitaux et des TGV, chez Mc Do et Uber… dans tous les petits boulots mal payés. On ne les voit jamais dans les beaux quartiers, les club huppés, dans les embouteillages des départs en week end, dans les stations de sport d’hiver…

Aux côtés des travailleurs déplacés de Pologne et de Roumanie, ils forment la cohorte des prolétaires précaires et des chômeurs en alternance.

Pourtant, dans l’élection présidentielle qui s’annonce serré, leurs votes seront déterminants. Sur les 45,7 millions d’inscrits, les citoyens à peau noire ou basanée seraient plus de 4 millions. 

Dix pour cent du corps électoral ce n’est pas rien !

Cette communauté populaire mais non populiste largement anti Front National avait jadis permis la victoire de Chirac en 2002 et de François Hollande en 2012. Aujourd’hui, ces Français d’en bas sont désabusés et déboussolés. Alors devant l’urne, il est probable que leur choix sera dicté par leur appartenance à une catégorie de citoyens doublement discriminés.

Dans la course à l’Élysée, ils sont invisibles en tête d’affiche. On les aperçoit furtivement en arrière plan. Ils sont les accessoires discrets… Continuer la lecture