Observatoire Géostratégique

numéro 123 / 24 avril 2017

Humeurs

JEAN ZIEGLER ET L’HONNEUR DES NATIONS UNIES…

On ne présente pas Jean Ziegler, l’enfant terrible de la Confédération helvétique et du Parti socialiste suisse, le sociologue d’intervention – l’un des meilleurs experts de l’Afrique, de l’Amérique Latine, sinon de l’Asie : une Tricontinentale à lui seul – qui dès 1976, déconstruisait les mécanismes morbides de la mondialisation à venir avec Une Suisse au-dessus de tout soupçon… S’en suivit une œuvre de plus de cinquante titres, traçant le même sillon des laboureurs de la mer pour un monde plus juste, plus équitable et plus durable !

A travers toutes ces vies parallèles, Jean Ziegler a aussi fait une carrière de haut fonctionnaire international : il a été rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation entre 2000 et 2008, puis vice-président du Comité consultatif du Conseil des droit de l’homme en 2009, un mandat renouvelé pour trois ans en 2016 ! Dans son dernier livre1, il revendique un temps d’arrêt, le droit de procéder à l’inventaire du quart de siècle écoulé : « au cœur de ce nouveau travail mémoriel se rencontrent les espérances démesurées que j’ai nourries à l’égard des combats menés au sein des Nations unies, l’analyse de leurs échecs, de leurs victoires éphémères et mon souci d’évaluer la modeste part que j’y ai prise ».

Et justement, le cœur de ce retour d’expérience – et certainement l’apport le plus intéressant, le plus essentiel de ce dernier livre de Jean Ziegler – concerne le jugement critique qu’il porte sur l’Organisation des Nations unies. Contre toute… Continuer la lecture

ATTENDEZ-VOUS A SAVOIR…

Ce qui est pénalisant dans le vieillissement, ce n’est pas seulement la difficulté que l’on éprouve à lacer ses chaussures, c’est que l’on parle de moments d’histoire que personne n’a connus. Outre les amis bancals qui vous accompagnent sur le chemin du cimetière. Ainsi Geneviève Tabouis, une journaliste qui a déclamé pendant trente ans ses chroniques sur « Radio Luxembourg », ça ne vous dit rien ! Cette amie d’Eleonora Roosevelt et de Joseph Staline avait coutume de démarrer son couplet par un sonore « Attendez-vous à savoir… ». N’étant ni l’ami de Melania Trump ni le cousin de Vladimir Poutine, je m’autorise quand même à vous lancer mon personnel « Attendez-vous à savoir… ».

Attendez-vous à savoir que dans les ateliers de Washington, là où l’on forge si bien le mensonge, une grande campagne est en cours de montage. Une entreprise de première grandeur qui mobilise aussi les orfèvres israéliens, toutes les petites mains du lobby néo-conservateur et les forces pures et vives de ces organisations non gouvernementales (sic) qui, par chance et goût de la « démocratie », embrassent toujours les vœux de la CIA ou ceux de George Soros. C’est-à-dire la même chose !

Attendez-vous donc à savoir que le Hezbollah, pour le comportement supposé de ses soldats en Syrie, va être livré à l’accusation publique. Certains combattants de cette juste cause rêvent même de l’édification d’une CPI « spéciale », comparable à celle chargée de désigner qui a envoyé Rafic Hariri au ciel.

Lecteurs d’Afrique-Asie, donc penseurs de l’autrement, vous avez tout de suite compris… Continuer la lecture

GRANDE VICTOIRE SUISSE…

GRANDE VICTOIRE SUISSE…

Les Islamistes et les alliés bobos sont très mécontents et désespèrent de la démocratie helvétique ! Le parquet suisse vient de prononcer une ordonnance de classement dans la procédure judiciaire instruite contre l’ancien ministre algérien de la Défense, le général Khaled Nezzar. La justice suisse a rejeté les plaintes des activistes de l’ex-parti extrémiste FIS (dissous), portées par l’ONG Trial, qui avaient intenté une action contre le général Nezzar, confirment plusieurs documents du Département fédéral de la justice. L’ONG Trial affirme pour sa part qu’aucun « communiqué de la sorte n’a été diffusé par le ministère public de la Confédération suisse (MPC) ».

La rédaction de prochetmoyen-orient.ch a pourtant eu accès à ce communiqué qui affirme bien que Berne a clairement décidé de rejeter les plaintes des activistes de l’ex-parti extrémiste FIS, portées par l’ONG Trial, qui avaient intenté une action contre le général Khaled Nezzar. Cette grande victoire suisse intervient après plus de cinq années d’une procédure d’instruction des plus surréalistes dans laquelle un patriote – héros de la lutte contre le terrorisme de 1988 à 1998 et cible de plusieurs attentats – s’est retrouvé en situation d’accusé tandis que ses accusateurs ne sont autres que d’anciens égorgeurs de l’AIS (Armée islamique du salut) et des tristement célèbres GIA (Groupes islamiques armés), transformés en défenseurs des droits de l’homme avec l’aide d’ONGs néerlandaises, belges et suisses.

Trial, la vitrine accusatrice est une ONG bien étrange. Son site officiel proclame : « Trial International est une organisation… Continuer la lecture

LE FABULEUX DESTIN D’ALICE RUFO

« Une République exemplaire », tel était le slogan de campagne de François Hollande en 2012. Au moment où son mandat touche à son terme et où les membres des cabinets ministériels cherchent à se recaser au plus vite dans la perspective d’une défaite de la gauche annoncée, ce serait plutôt « Une République délétère » que le chef de l’État laissera en héritage à son successeur en 2017. Un exemple vaut mieux que de longs discours. Il ne s’agit bien évidemment pas d’incriminer uniquement le comportement d’un haut fonctionnaire mais les dérèglements d’un système de castes, d’entre-soi, de favoritisme, d’élites qui se comportent en oligarchie1. Ce système porte en lui les germes du populisme2.

Une fois de plus, la lecture du Journal officiel de la République française (JORF) est éclairante, pour ne pas dire affligeante tant la réalité dépasse parfois la fiction. Qu’apprend-on en découvrant la rubrique « mesures nominatives, Premier ministre » du JORF daté du 5 janvier 2017 ?3 Que « par décret du Président de la République en date du 4 janvier 2017, vu l’avis favorable du premier président de la Cour des comptes sur les nominations de Mme Alice Rufo…sont nommés conseillers référendaires…. Mme Alice Rufo, conseillère des Affaires étrangères (4e tour)… » et cela dans une liste comportant 15 fonctionnaires. Cette fonctionnaire intègre la prestigieuse rue Cambon sans passer par le premier grade, celui d’auditeur (de deuxième ou de première classe), ce qui lui aurait permis de faire ses classes dans… Continuer la lecture

LA DEFAITE DES FEMMES : ENTRE LIBERTE ET MARCHANDISATION SEXUELLE

Un plaidoyer corrosif et sans concession pour la liberté des femmes écrit par un homme qui aime les femmes

Le journaliste Dominique Simonnet nous rappelle avec nostalgie les années 70, avec la pilule contraceptive autorisée, l’avortement légalisé et la sexualité dissociée de la procréation. Les femmes disposaient enfin de leur corps et cette liberté qui s’offrait leur donnait des ailes pour un avenir prometteur1.

Qu’en est-il aujourd’hui en France et ailleurs ? Ces libertés que les soixante-huitardes croyaient avoir définitivement acquises sont remises en question. Trop occupées par leur carrière et leur vie de famille, les jeunes femmes sont convaincues qu’il n’y aura pas de retour en arrière. C’est un leurre !

A l’Assemblée nationale, au Sénat et dans certaines régions on tente de rogner sur les crédits du Planning familial, (certains élus du Front National ont annoncé leur intention de les couper). On essaie de rendre plus difficile l’accès à l’interruption volontaire de grossesse.

En Irlande, l’avortement est d’ores et déjà interdit, à Malte également. En Italie, 70 % des médecins brandissent l’objection de conscience pour ne pas le pratiquer. La Pologne a voté une loi en 2013 réservant la pratique de l’avortement en cas de viol ou de mise en danger de la vie de la mère. En 2014 c’est l’Espagne qui en restreint l’accès aux mineures… Aux USA, l’avortement a constitué un enjeu des élections présidentielles.

Le port du voile se répand comme une trainée de poudre. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a… Continuer la lecture