Observatoire Géostratégique

numéro 153 / 20 novembre 2017

L’envers des cartes

RIEN NE VA PLUS À LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE !

« Il y a deux sortes de justice : vous avez l’avocat qui connait bien la loi, et l’avocat qui connait bien le juge » (Coluche). Et, pourtant Coluche ne connaissait pas encore le premier procureur de la Cour pénale internationale, l’argentin Luis Moreno Ocampo qui défraie aujourd’hui la chronique des faits divers crapuleux. À jet continu, le feuilleton des turpitudes du magistrat déverse chaque jour un nouvel épisode, encore plus sordide que le précédent, et cela depuis le 30 septembre 2017. Cette enquête intitulée Les secrets de la Cour est le fruit de six mois d’investigation menée par huit médias internationaux membres de l’« European Investigate Collaborations » (EIC comprenant Mediapart, Der Spiegel, NRC Handelsblad, The Sunday Times, El Mundo, Le Soir, ANCIR et The Black Sea).

Incroyable mais vrai pourrait être le titre de cette saga judicaire. Présentée hier comme un parangon de vertu1, la CPI y apparaît aujourd’hui sous un jour plus contrasté. C’est le moins que l’on puisse dire !

Des signaux faibles inquiétants parvenaient déjà aux oreilles sensibles et réalistes des Cassandre depuis de longs mois en provenance d’une petite ville aux Pays-Bas, La Haye2. L’affaire Laurent Gbagbo apparaissait déjà comme révélatrice d’une justice internationale qui n’est ni indépendante, ni impartiale. Ce qui est le moins que l’on puisse attendre d’une juridiction internationale de ce niveau. Il importe de revenir à la genèse de la création de la Cour et à ses limites objectives avant d’étudier… Continuer la lecture

RENSEIGNEMENT : JUPITER OU ESPION, LÈVE-TOI !

« Emmanuel Macron cultiverait-il l’art de n’être jamais là où on l’attend ? Son discours à la nation européenne peut le donner à penser »1. Notre nouveau Schuman, notre Sisyphe européen fait un pari osé, risqué en s’attaquant – c’est une première pour un président de la République française dans une intervention à portée internationale – à la question, ô combien sensible et propice à tous les fantasmes, du renseignement en relation avec la lutte contre le terrorisme dans son discours à la Sorbonne du 26 septembre 20172. Rappelons que ce prêche en chaire3 intervient quelques jours après sa grande leçon athénienne à proximité du Parthénon. Les symboles ont une place de choix pour notre président jupitérien, amoureux d’histoire, de littérature, de mythe et de mystique. Pris d’une frénésie de « souveraineté européenne » (il nous en livre les six clés), Emmanuel Macron propose que la sécurité soit placée au cœur des préoccupations des 28 (« La sécurité des Français est la raison d’être de notre diplomatie » comme il le précise solennellement à l’intention des ambassadeurs de France4) et que les moyens idoines soient mis à la disposition de l’Europe pour lutter efficacement contre le fléau du terrorisme. En théorie, l’approche du président de la République semble frappée au coin du bon sens populaire. Pour sympathique qu’elle soit, cette démarche pose à l’évidence quelques questions importantes en pratiques, questions graves qu’il convient de ne pas éluder.

LE DISCOURS DE LA SORBONNE OU LE DISCOURS… Continuer la lecture

SURPRENANTES ELECTIONS ALLEMANDES : ENTRE CENTRE ET MARGES…

Berlin, 30 septembre 2017.

Avant les élections, l’Allemagne semblait une île de stabilité dans la perception des grands médias internationaux. Le marché du travail tournait rond, s’approchant du plein emploi, les recettes fiscales étaient plus élevées que prévu, les finances publiques se montraient stables, la sécurité intérieure était maîtrisée, l’immigration réglée de main ferme, tandis que l’intégration des réfugiés suivait son cours. Quant aux questions en suspens, la Chancelière distillait la confiance, toujours dans l’esprit d’un « nous allons y arriver », traduction presque littérale du fameux « yes we can ». Dans ces conditions, on pouvait s’attendre à ce que les élections fédérales du 24 septembre dernier ne soient qu’une simple formalité : tout irait comme avant…

Mais cela ne s’est pas passé comme prévu ! En fin de compte, Mme Merkel et son parti – la CDU – ont gagné, mais la victoire a un goût amer et vire au « cauchemar », comme a titré le quotidien Bild. Les grands partis du centre bourgeois – CDU et SPD – qui gouvernaient en « grande coalition », ont gravement perdu. La CDU perd 8,6 % pour obtenir 33 % des votes et 246 des 709 sièges dans le nouveau parlement – son plus mauvais résultat dans l’histoire de la République Fédérale. Le SPD perd 5,2 %, totalisant seulement 20,5 % des votes pour 153 des sièges, également son plus mauvais score depuis 1949. La Gauche reste stable avec 9,2 % des voix et 69 sièges, de même que Les Verts avec 8,9 % et 67… Continuer la lecture

SYRIE : REPONSE A MICHEL DUCLOS…

Fondée en 1978 par Raymond Aron qui craignait de voir arriver la gauche au pouvoir, la revue Commentaire s’est dernièrement spécialisée dans la publication des idéologues de l’école néo-conservatrice française. Un genre… Après Gérard Araud, qui tweetait que l’élection de Donald Trump annonçait la fin du monde – mais qui est toujours en poste à Washington -, notre ancien ambassadeur à Damas (2006 – 2009) à son tour trouve refuge dans la revue néo-libérale1 de Jean-Claude Casanova. Commentaire lui a demandé de « donner son sentiment » sur la Syrie… Le terme est plutôt approprié, puisqu’avec l’article de Michel Duclos (MD) – Notre ami Bachar al-Assad -, nous sommes bien dans l’affect amour-haine, dans l’immédiateté, les approximations, sinon les contre-sens historiques !

Reprenons ligne à ligne cette contribution pour en déconstruire les affabulations, non pas qu’elle mérite la notoriété des Essais de Montaigne, mais parce qu’elle constitue un beau spécimen de sophisme. Face à ce « tour de passe-passe », Spinoza explique bien dans l’Ethique que « les idées fausses et inadéquates s’enchaînent aussi nécessairement que les idées justes et adéquates », autrement dit l’erreur et la bêtise génèrent leurs propres rationalités qu’il s’agit de mettre à jour et de déconstruire. Dans sa Réponse à John Lewis2, Louis Althusser explique bien qu’une réponse n’est valable que si elle porte sur un processus dont il s’agit de dévoiler l’intention, l’énergie vitale et la méthode. Voyons cela !

PARADIGME ET ESSENTIALISME

En guise d’introduction, Michel Duclos commence par attribuer – de manière indifférenciée – l’assassinat… Continuer la lecture

DECONSTRUIRE LA MONDIALISATION AVEC AMMAR BELHIMER…

« Au cœur du monde, il y a le Dieu argent. C’est là qu’est le premier terrorisme, a dit le pape François. S’il fallait paraphraser les Dix Commandements de Dieu donnés à Moïse sur le Sinaï pour définir les règles qui organisent le Consensus de Washington – fondateur de l’ordre néolibéral -, cela donnerait un Décalogue explosif. Même s’il n’épargne pas les autres sphères, c’est dans l’économie que l’intégrisme néolibéral fait le plus de ravages. Le modèle se résume à une mixture de thatchérisme, de reaganomique et de Consensus de Washington , tous favorables aux privatisations, à la libéralisation économique et à des banques centrales préoccupées uniquement par l’inflation et, accessoirement, par la stabilité des prix, hors de toute considération de croissance. Déformation du réel, culte de l’évaluation et mépris de la justice, domination d’une caste et idéal sécuritaire, tels sont les signes les plus manifestes du nouvel ordre néolibéral… »

Ces lignes d’ouverture tissent le fil conducteur du dernier livre d’Ammar Belhimer1 pour déconstruire la mondialisation, en produire une pensée critique susceptible de forger les outils d’alternatives possibles : sans doute l’un des ouvrages les plus importants des dix dernières années ! Il y a quelques mois, en décembre 2016, dans les colonnes d’Afrique-Asie, nous avons déjà salué son précédent livre – Les printemps du désert2 -, qui tordait le cou aux mythologies, mièvreries et autres propagandes des « révolutions arabes ».

Sortis des presses d’ANEP-Editions (l’entreprise nationale de communication, d’édition et de publicité d’Algérie), il va sans dire qu’aucun… Continuer la lecture