Observatoire Géostratégique

numéro 284 / 25 mai 2020

Orient-ations

ORIENT-ATIONS 234

MICHEL ANFROL IN MEMORIAM PAR GILLES BROCHARD1 – Je suis très touché que mon amie Anne m’ait demandé de dire quelques mots sur son cher père tant aimé. Comme pour elle, Michel Anfrol était pour moi l’exemple même du père qu’un enfant pouvait désirer avoir. À la fois généreux, attentif, disponible, toujours bienveillant, comblant ceux qu’il côtoyait d’anecdotes savoureuses, voyant toujours le bon côté des êtres. Un « merveilleux Papa », comme Anne aime l’appeler. Et lui, le curieux, l’enthousiaste, savait raconter les histoires, les faire durer avec naturel et, surtout, le ton qu’il fallait. Il n’était ni professeur ni juge, encore moins moraliste : dans sa grandeur d’âme, Michel savait tout simplement témoigner, transmettre, avec ce goût inné de vouloir se confier sans rien imposer, une fois qu’on avait gagner sa confiance et son amitié.

Je dis cela car ces dernières années, je l’ai vu aux côtés des étudiants de mon école de journalisme raconter l’histoire de la presse et de sa rédemption au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, évoquant chaque titre, chaque nom, chaque courant et chaque épopée pendant près de deux heures, sans aucune note, l’esprit clair, sans un bredouillement. Car Michel, était non seulement un puits de culture et entretenait une mémoire infaillible, mais avant toute chose, il avait une voix, si reconnaissable entre toutes. Une voix de théâtre, chaude, envoûtante, un timbre à la fois caressant, velouté et grave, qui semblait rendre hommage à la langue française avec l’allure d’un séducteur.

Michel était journaliste dans l’âme.… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 233

BERNARD CORNUT NOUS DIT : Au ministère américain à l’énergie, on s’est réjoui de la hausse de production de gaz de schiste, si polluante et dangereuse, et on veut aider à l’exportation du gaz liquéfié, qualifié en haut lieu de « gaz de la liberté ». Pour libérer l’Europe du gaz russe moins cher ? Pour remplacer le gaz iranien si abondant mais indûment bloqué par Donald Trump ? Liberté exportée à coup de subversions, de coups d’état, d’embargos iniques et illégaux, de guerres d’agression, de départ sans vergogne des accords internationaux, que de crimes on commet en ton nom ! Et en Asie, les Etats-Unis critiquent la Chine pour ses atteintes à la souveraineté d’autres états. Ah Amérique que suis-je si belle et pure en mon miroir !
 
 
BREXIT POUR THERESA OU LE JOLI MOIS DE MAY – Guillaume Berlat.

A la ville on criait, ach’tez du muguet, ça porte bonheur. J’en ai pris un bouquet mais ça n’a rien fait, c’est tous des farceurs. Joli, joli, joli mois de mai, avec mon bouquet j’ai l’air dôle. Y a même des gens qui rigolent Joli, joli mois de mai1.

Tel est le triste sort réservé à Theresa May contrainte d’annoncer, en larmes le 24 mai 2019, sa démission de son poste de première ministre du Royaume-Uni – ce serait plutôt du genre Royaume désuni depuis ces dernières années – à l’issue d’un bras de fer interminable avec le Parlement de Westminster. On n’est jamais si bien servi que par soi-même, a dû… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 232

UNE CATASTROPHE ANNONCEE – Philippe de Saint Robert. Cette chronique d’un naufrage annoncé1 devrait être sur la table de chevet de tous les préfets de France. Ses auteurs, Pierre Dumont et Denis de Kergolay, retracent le calvaire suivi par tous les territoires français depuis qu’on leur impose, par voie administrative et aux dépens de toute consultation démocratique, l’implantation forcée d’abusives forêts d’éoliennes.

Les éoliennes terrestres perpètrent des massacres : « N’en déplaise aux promoteurs et aux exploitants des parcs éoliens, leurs machines tuent les oiseaux. Beaucoup d’oiseaux. Surtout dans les couloirs migratoires… les plus propices à l’exploitation du vent. Aux États-Unis, sur les sites de Californie et d’Hawaï, il a fallu arrêter les éoliennes quatre mois par an car elles tuaient des milliers d’oiseaux migrateurs. » Quant aux éoliennes maritimes, une bouée en acier a dû être inventée pour prévenir les dommages qu’elles causent à la faune marine.

On veut nous faire croire qu’on se préoccupe de l’environnement alors qu’on massacre les paysages. Patrice Cahart alertait il y a peu2 sur cette « dernière chance d’obtenir l’arrêt de la prolifération des éoliennes » qu’aurait été le « grand débat » si l’on ne l’en avait soigneusement exclu : « La liste est longue des sites défigurés ou en passe de l’être, rappellent Dumont et Kergolay, depuis la montagne Noire dans l’Aude jusqu’aux collines de la Drôme provençale ou au massif du Vercors, en passant par les monts du Beaujolais, la campagne bretonne, le Cap Corse (une dizaine d’éoliennes dominent le port de Centuri, l’un des sites… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 231

ALGERIE : Y-A-T-IL UN PILOTE DANS LE HIRAK ? Philippe Tourel. Depuis la démission d’Abdelaziz Bouteflika de son poste de Président la république, suite aux pressions combinées de la rue et de l’armée, la constitution algérienne a été formellement respectée. Une équipe de transition a été laborieusement mise en place. Adbelkader Ben Salah, l’ancien président du Sénat et fidèle parmi les fidèles de l’ancien locataire du Palais d’El Mouradia a été nommé président intérimaire sans réelles prérogatives pour 90 jours en vue d’organiser, comme le prévoit la constitution, de nouvelles élections. Un gouvernement de transition présidé par l’ancien ministre de l’intérieur, le technocrate Noureddine Bedoui a été formé pour conduire cette transition en vue de la préparation de l’élection d’un nouveau président qui a été fixé au 4 juillet 2019.

Ce scénario, prévu par la constitution, a été rejeté par la rue bien qu’adoubé et souhaité par le général Gaïd Salah, le tout puissant chef d’état-major de l’armée. Ce dernier, pour rappel, a été nommé à ce poste par l’ancien président démissionnaire et a été l’un des principaux leviers du régime. Il avait soutenu le quatrième mandat en 2014, malgré l’état de santé détérioré de Bouteflika comme il avait soutenu l’option de cinquième mandat avant de se rétracter et s’imposer comme le fossoyeur du régime de son ancien bienfaiteur. Il a profité de l’insurrection populaire pour se débarrasser de tous les piliers de l’ancien pouvoir notamment certains hommes d’affaires ou les deux anciens patrons des services (les généraux Toufik et Tartag). La… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 230

MORT DE DEUX COMMANDOS MARINE LORS D’UNE OPERATION DE LIBERATION D’OTAGE – Sirpa Marine, 10 mai. Dans la nuit du 9 au 10 mai 2019, durant une mission qui a permis la libération de 4 otages au Burkina Faso, deux commandos Marine ont trouvé la mort. "Les MT Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, du commando Hubert, sont morts cette nuit au combat dans une opération de libération d’otages. J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches." Amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine.

IN MEMORIAM Maître Cédric de Pierrepont

Né en 1986, le maître de Pierrepont est entré dans la Marine nationale en 2004, au sein des équipages de la flotte. Il intègre en 2005 la spécialité de fusilier marin et se distingue en terminant premier sur quarante-sept de son cours de Brevet élémentaire.

Un an et demi plus tard, il réussit le stage commando. Il est ensuite affecté au commando de Penfentenyo où il est promu au grade de second-maître et obtient son brevet d’aptitude technique fusilier marin-commando. En août 2012, il réussit le cours de nageur de combat puis rallie le commando Hubert. Il y occupait les fonctions de chef de groupe commando depuis le 1er avril 2018.

Le maître de Pierrepont était pacsé. Il cumulait 15 ans de service au cours desquels il a plusieurs fois été engagé sur des théâtres d’opérations en Méditerranée, au Levant et au Sahel ; théâtre sur lequel il était déployé depuis le 30… Continuer la lecture