Observatoire Géostratégique

numéro 267 / 27 janvier 2020

Orient-ations

ORIENT-ATIONS 262

ROGER AKL NOUS DIT : « IMBECILES LES ISRAELIENS ? » Non, ce n’est pas une insulte, Car je n’insulte jamais, même mes ennemis, mais une constatation : Depuis plusieurs mois que les Israéliens et leurs alliés occidentaux et arabes cherchent à diviser les Libanais en commençant par une tentative d’assassinat d’un homme politique libanais à Kabrchmoune, puis en provoquant des incendies de forêts dans tout le Liban (même on a accusé des drones israéliens de ce crime), puis en provoquant des manifestations monstres, depuis deux mois, ”grâce” aux ”bêtises” du ministre libanais des télécommunications, et, enfin, en les infiltrant par les sbires de leurs ”protégés” politiques libanais.

Enfin, il semble que la majorité parlementaire se serait décidée à ne plus tenter de former un gouvernement impuissant d’unité nationale et va aujourd’hui désigner un Président du Conseil et un gouvernement majoritaire qui désobéira aux ordres américains de donner une partie de notre gaz maritime aux Israéliens et prenant ainsi le risque de voir l’Amérique appliquer ses menaces de destruction de l’économie libanaise, suite aux dettes faites, depuis 1992, par les gouvernements successifs, complices de ce plan machiavélique de destruction du Liban par l’économie, car la résistance libanaise a empêché sa destruction par les attaque israéliennes, vaincues plusieurs fois par cette même résistance, car l’armée libanaise en est incapable, forcée qu’elle ait par les diktat d’Occident.

Seulement, Dieu a promis par une de ses prophéties (à l’Israël d’antan) que ”prochainement le Liban redeviendra un verger et ce verger ressemblera à la forêt”. Et, comme si Israël voulait… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 261

MICHEL ANNEQUIN NOUS DIT : « LE TORPILLAGE DU MULTILATERALISME EST L’OCCASION POUR L’EUROPE D’UN NOUVEAU RENDEZ-VOUS AVEC L’HISTOIRE » – 14 décembre. L’Amérique de Trump continue de détricoter le système multilatéral. Après les coupes budgétaires dont l’ONU a fait les frais voici venu le temps des vraies représailles. Le 10 décembre dernier, la Maison-Blanche a torpillé le pouvoir de contrôle de l’OMC sur le commerce mondial en bloquant la nomination de deux nouveaux juges au sein de l’organe d’arbitrage. Une mesure qui revient à débrancher un malade. Alors que l’hyper-financiarisation de l’économie mondiale n’en a pas fini d’appauvrir les plus pauvres et d’enrichir le plus riches, Donald Trump ouvre grand les portes du monde au capitalisme des voyous dont il est lui-même l’incarnation. Ce n’est pas loi du marché mais la loi du plus fort. Le milliardaire se rit de ses partenaires. En bonimenteur, il n’a pas d’autre projet que de leur vider les poches pour remplir les siennes, ou plutôt de celle de cette «America first» qui sent le rance. Comme d’habitude, les Européens n’ont plus qu’à ravaler leur chapeau. L’Amérique et la Chine peuvent se partager le gâteau. Le temps est peut-être venu reconsidérer aussi, de ce côté de l’Atlantique, les fondements du pacte passé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. En mai et juin prochain, l’armée américaine va déployer 20 000 soldats en Europe dans le cadre d’un exercice organisé par l’OTAN, le plus important depuis vingt-cinq ans. «Il s’agit de montrer notre puissance militaire» face à des… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 260

JACQUES-MARIE BOURGET : « QUAND LA JUSTICE SERT A ELIMINER LES OPPOSANTS POLITIQUES » – 8 décembre. Evoquer le sort que la justice française réserve depuis deux ans à Alexandre Djouhri est un piège. Comme le dirai Ségolène Royal, si habile en sottise dans son langage impérial, « là, vous êtes perdant-perdant ». D’un côté, convaincus par les centaines d’articles de presse, et la force de frappe des « investigateurs » à la mode, Djouhri, même poursuivi sur la base d’un dossier vide, est « forcément coupable », comme le disait Marguerite Duras à propos du meurtre du petit Grégory. De l’autre vous avez vos amis, et des plus fidèles, eux « forcément » heureux de voir dégringoler Sarkozy avec la kyrielle de ses compères, qui vous tournent le dos au prétexte que vous trouvez à redire sur le sort de Djouhri, un homme assigné à résidence à Londres depuis bientôt 24 mois dans une totale indifférence.

Pourtant l’étude de son dossier est nécessaire et salutaire. Nous avons alors sous les yeux la description de magistrats utilisés comme arme pour flinguer les adversaires politiques les plus dangereux. Quand la chose se passe au Brésil, pour pendre le cas de l’innocent Lula, gens qui pensent bien hurlent au « fascisme ». En France on a pu dézinguer Fillon, un avare catho promis pourtant à la Présidence de la République, sans que l’on s’interroge sur les origines de son incrimination. Et la vitesse de son exécution. Cette disparition du cul béni de Solesmes n’aurait-elle pas ouvert les portes du pouvoir à un dénommé Macron ?… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 259

JACQUES-MARIE BOURGET REVIENT SUR « LES BAINS DE SANG » DU MONDE – 1er décembre. La fée qui supporte mon existence, au prétexte que ses mots croisés sont intéressants, s’entête dans son abonnement au « Monde ». Dans cette époque où l’homme est devenu l’avenir de la femme, je souffre en silence et, finalement assez content. Si vous faites de l’enduit ou de la peinture, rien de mieux que les pages du « Monde » : étalées en tapis elles protègent le sol des bavures. Placé dans une cheminée, c’est la seule occasion donnée au « Monde » de mettre le feu.

Samedi 23 novembre, j’aperçois furtivement la « une » de ce journal si utile : « Iran : le régime se maintient au prix d’un bain de sang ». C’est intéressant ! D’un pays dont on ne sait rien, « Le Monde » va tout nous dire. N’usant ni de l’a peu près ni des « fakes news », il ne saurait improviser ou mentir. Niel, tuteur du journalisme, ne peut tolérer le plus nain des bobards. En page deux, un peu Marat, je me plonge dans le bain rouge. Et me prépare à recevoir une trombe d’informations, une avalanche de scoops. Ce qui veut dire des noms d’humains assassinés, la citation du lieu des drames, des échos noirs venus de morgues ou d’hôpitaux. Dans les pays musulmans, pour qui se rend dans les cimetières, compter les morts est facile. Les croyants devant être ensevelis au plus tôt, et à même la terre bien sûr, il… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 258

LOUIS GAUTIER OU LE RAPPORT INTROUVABLE ! Guillaume Berlat. « En matière d’administration, toutes les réformes sont odieuses » (Louis XI). Que lointaine nous semble la boulimie réformatrice du plus jeune président de la République après son arrivée à l’Élysée en un joli mois de mai de l’an de grâce 2017 ! Son projet avait le mérite de la clarté : faire passer la France du monde d’hier au monde de demain en lui administrant un ambitieux programme de réformes destiné à la sortir de sa léthargie chronique. Tel le prince charmant de La Belle au bois dormant de Charles Perrault, Emmanuel Macron ambitionne, pas moins, de réveiller la France. Et, il dispose de plus d’un tour dans son sac pour administrer un électrochoc salutaire à La France qui tombe1. C’est tout d’abord une boulimie de réformes et de rapports. Penchons-nous sur l’un d’entre eux, celui sur la défense de l’Europe confié à Louis Gautier ! À ce jour et compte tenu des maigres informations dont nous disposons, le moins que l’on soit autorisé à dire est que ce rapport est promis à un étrange destin.

UNE BOULIMIE DE RÉFORMES ET DE RAPPORTS

Et, pour parvenir à ses fins, et dès sa prise de fonctions, le chef de l’État disruptif lance moultes chantiers de réforme. Pour certains, il charge le Parlement, noyauté par la République en godillots (LREM), de mettre en œuvre ses instructions, ses fatwas jupitériennes dans les plus brefs délais (Cf. la moralisation de la vie publique). Pour d’autres, il… Continuer la lecture