Observatoire Géostratégique

numéro 291 / 13 juillet 2020

Orient-ations

ORIENT-ATIONS 281

PHA MISTRAL A MAYOTTE – LINFO.RE, 17 avril. Communiqué des FAZSOI : « Dans le cadre de la mission Résilience, et suite au débarquement des 66 militaires du sous-groupement tactique embarqué le 4 avril 2020 à Mayotte, le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral accompagné de la frégate Guépratte a mis le cap vers La Réunion. Du 10 au 13 avril, le groupe Jeanne d’Arc a réalisé une escale technique au port civil de La Réunion pendant trois jours, dont l’objectif majeur était le chargement de fret à destination de Mayotte pour soutenir les autorités locales dans la lutte contre le coronavirus et ses conséquences. Au total, 424 palettes ont été chargées au sein des hangars du porte hélicoptères, soit 233 tonnes d’eau et de denrées alimentaires (sucre, farine, conserves et surgelés), de masques et autres matériels sanitaires ainsi qu’un tractopelle, en moins de 18 heures. Durant les phases de chargement, les contacts avec l’extérieur ont été limités au strict nécessaire et toutes les mesures sanitaires ont été prises à bord comme à terre, dont le respect des gestes barrières, le respect des distances et le port des équipements de sécurité. Le Mistral et le Guépratte ont appareillé le lundi 13 avril au matin pour rejoindre Mayotte, le 16 avril aux alentours de 18h et y débarquer le fret. Le déchargement, toujours dans le respect des mesures barrières, a débuté ce jour, dès l’accostage du Mistral au ort de Longoni. La gestion du déchargement à Longoni a été traitée entre la Préfecture, le port et les… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 280

DIPLOMATIE, PRÉVISION, IMPRÉVISION… Guillaume Berlat. « L’avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l’avenir, on le fait » (Georges Bernanos). Ce jugement mériterait d’être médité par nos dirigeants et par nos diplomates. Le moins que l’on soit autorisé à dire est qu’ils n’ont pas su/pu anticiper la chute du mur de Berlin, l’éclatement de l’URSS, la crise financière, les « révolutions arabes », le chaos libyen, la résilience du régime syrien, le retour de la Russie au Moyen-Orient, le Brexit, l’élection de Donald Trump, la montée des populismes, l’effritement du système multilatéral, la désunion européenne, la montée en puissance de la Chine, les dérives d’une mondialisation dérégulée… et, plus près de nous encore, la pandémie du Covid-19 qui signe la fin d’un monde Ceci est d’autant plus sidérant que l’information circule instantanément au sein du village planétaire grâce à toutes les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et qu’elle est décryptée aussi bien par des êtres humains (diplomates, chercheurs, médias…) que par des monstres froids (algorithmes, intelligence artificielle et autres). Comment expliquer que l’inexplicable se produise au cours des deux premières décennies du XXIe siècle ?1 Un retour en arrière s’impose pour comparer les lignes de force de la diplomatie du monde d’hier (la place de la prévision) et celles de la diplomatie du monde nouveau (le primat de l’imprévision) tout en gardant à l’esprit que la prospective n’est pas et ne sera jamais une science exacte2.

LA DIPLOMATIE DU MONDE… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 279

YANN MARQUAND NOUS DIT : « COVID-19, REVOLUTION OU INVOLUTION ? » – Neuchâtel, 8 avril. Depuis des semaines maintenant, une question revient, jour après jour et s’insinue avec entêtement dans mes idées bousculées par les événements. L’observation fait place au doute. Cette question que l’on pourrait qualifier de scandaleuse ou d’irrévérencieuse que je me pose au gré des informations qui circulent, la voici : ne serions-nous pas en train de construire un phénomène extraordinaire – un mouvement de panique internationale – sur un phénomène ordinaire – un virus certes inconnu et donc très contagieux, mais très peu létal en comparaison des 2,6 millions de morts annuels d’infections respiratoires ?

J’entends bien les objections : l’État nous protège, l’État est prudent, l’État revient en puissance, un sursaut de conscience politique, le retour de la social-démocratie après cette période honteusement ultra-libérale dictée par les « vainqueurs » de la Guerre froide. Et puis ce virus est vraiment dangereux ! Je lis également la quête de sens : ce que nous vivons a peut-être un sens. Mais quel sens allons-nous lui donner ?

REALITES ET PERCEPTIONS

Ce que je perçois au fond de tout cela est une hyper-communication qui sème l’angoisse et la panique. Cette même communication en 2017 a ignoré les 60’000 morts de la grippe saisonnière en France. A-t-on parlé à l’époque de services d’urgence débordés ? D’un ordre de bataille proportionné ? Pas que je sache. Ils sont morts dans l’indifférence médiatique et les services hospitaliers français ont fait ce qu’ils pouvaient avec ce qu’ils avaient : leur courage et leur dévouement. On… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 278

PHILIPPE DE SAINT ROBERT NOUS DIT : « AU TEMPS DES COURONNES » – 7 avril. Michel de Grèce est un prince d’apparence désinvolte par fidélité à lui-même. Orléans par sa mère, Françoise de France, il a vécu et les relate1 toutes les vicissitudes contemporaines de la famille royale de Grèce dont il s’est dynastiquement détaché par mariage, jusqu’au mauvais coup du clan Papandréou, après celui des colonels qui devaient provoquer l’occupation de Chypre par les Turcs, qui y sont toujours sans la moindre sanction.

Il raconte à merveille. Ses goûts sont littéraires et artistiques ; il fait revivre ce monde jamais tout à fait mort et jamais tout à fait chimérique. Cette Europe des anciennes cours fascine toujours ; ses personnages continuent de longer l’histoire et, surtout, ils savent beaucoup de choses ; ils sont une mémoire ; ils témoignent.

Petit-fils du roi Georges 1er de Grèce, l’un des plus prestigieux de la dynastie, Michel de Grèce se trouve par lui également petit-fils de la grande duchesse Olga de Russie. Dans une Russie redevenue elle-même, Michel de Grèce va enquêter sur sa famille. Il connaît son histoire mieux que nos politiciens embarrassés : « La Biélorussie n’a jamais été un État sauf pour l’administration stalinienne qui voulait un vote de plus à l’ONU, elle a toujours fait partie de l’Empire russe. Quant à l’Ukraine, non seulement elle a toujours fait partie de l’Empire russe mais elle en a été le berceau. Alors que les Tartares occupaient Moscou et le Nord, Kiev et sa région entreprirent l’indépendance… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 277

4 AVRIL : JOURNEE INTERNATIONALE DE LA LUTTE ANTI-MINES – Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU. Les résultats obtenus par les acteurs de la lutte antimines sont la preuve que, en unissant nos efforts, nous sommes capables d’atteindre des objectifs qui pouvaient auparavant sembler hors de portée – un message particulièrement d’actualité à l’heure où nous nous employons à enrayer la pandémie.

Ensemble dans la lutte contre les mines

Le 8 décembre 2005, l’Assemblée générale a proclamé le 4 avril Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines [A/RES/60/97].

La Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines est l’occasion d’attirer l’attention sur les besoins des victimes des mines et des restes explosifs de guerre. Les États Membres, la société civile et l’ONU doivent s’employer à créer les conditions législatives, sociales et économiques permettant aux rescapés de jouir de leurs droits et de jouer un rôle productif au sein de la société. Les États Membres sont également encouragés à ratifier tous les instruments relatifs au désarmement, au droit humanitaire et aux droits de l’homme qui concernent les mines antipersonnel, les restes explosifs de guerre et les personnes ayant survécu aux effets dévastateurs de ces engins.

Depuis plus de 20 ans, le Service de lutte antimines de l’ONU (UNMAS) concentre son action sur les besoins des populations touchées, avec une attention particulière sur les menaces posées par les engins explosifs pour les civils, les soldats de la paix et les… Continuer la lecture