Observatoire Géostratégique

numéro 243 / 12 août 2019

Orient-ations

ORIENT-ATIONS 218

« PARENT-1 », « PARENT-2 » ET BÊTISE INFINITESIMALE – Richard Labévière. En plein démarrage de la crise des Gilets jaunes, nos députés étaient en train de légiférer pour faire de la fessée un délit susceptible de traîner les partisans de ce châtiment corporel devant les tribunaux. Absolument essentiel ! Dernièrement, les mêmes députés ont décidé de faire remplacer les inscriptions « Père » et « Mère » de tous les formulaires scolaires par les mentions « Parent-1 » et « Parent-2 ». Et la rapporteuse de la loi, une députée La République-en-marche-sur-la-tête de s’étonner de la violence et de la « disproportion » des réactions du grand public… Cette brave dame ferait bien de se poser d’autres questions plus cruciales sur les vrais enjeux du moment… Mais puisque ces dénominations de « père » et « mère » sont soudainement devenus un dossier stratégique dont dépend l’avenir de la France, bien d’autres interrogations se posent alors… En effet, comment hiérarchiser alors les « parents » 1 et 2 ? Qui vient en premier ? Quid des autres « parents » : la mère-porteuse, le donneur de semence, le hérisson voyageur, le merle moqueur et de la mouette pensante ? Comment faire – bientôt – avec les bébés éprouvettes et les robots ? Les députés risquent d’y passer tout leur temps. Sans se demander combien coûtera une telle innovation absolument essentielle à la vie du pays, n’auraient-ils pas autres choses à faire de plus vital pour la vie quotidienne de leurs concitoyens ? Ensuite, les belles âmes et les « docteurs tant-mieux » se demanderont pourquoi les gens n’accordent plus la moindre confiance, non seulement à leur député, mais à… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 217

PAUL BALTA NOUS A QUITTE… Ancien correspondant du Monde à Alger, Paul Balta nous a quitté dimanche dernier après-midi.  Ses obsèques ont eu lieu le mardi 5 février à 14 h 30 en l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville. France-Maghreb-2 lui a rendu hommage dans son émission Lgf (Le Grand Forum), vendredi 1er février. Tarek Mami, le directeur de France-Maghreb-2 nous rappelle quelques dates de la vie de ce grand journaliste. Né en 1929 à Alexandrie, (en Égypte), Paul Balta aurait fêté ses 90 ans le 24 mars prochain. Il a été, de 1970 à 1985, le spécialiste du Proche-Orient et du Maghreb du quotidien Le Monde, (NDLR : lorsque ce titre était encore un grand journal). Paul Balta a été correspondant, aussi pour Le Monde en l’Algérie pendant les mandats du Houari Boumediene avec lequel il s’était lié d’amitié. Le président Boumediene le taquinait souvent et lui disait qu’il « avait du sang arabe », ce qui dans la bouche du président algérien signifiait amitié, fierté, respect et estime. Paul Balta, a d’abord été journaliste à l’agence Associated Press, puis à Paris-Presse et L’Intransigeant, avant de rejoindre Le Monde en 1970. Il a également collaboré avec des revues et journaux comme le Middle East Journal (Washington), El Pais (Madrid) et Le Libéral (Casablanca) de 1990 à 1995. Journaliste de terrain, Paul Balta, a couvert les grands événements du Moyen-Orient dont le conflit israélo-palestinien, les guerres du Kurdistan, la révolution iranienne et la première guerre du Golfe (1980-1988). Outre cette pratique du… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 216

NON, DONALD TRUMP N’A PAS TOUJOURS TORT ! Jean-Paul Pancracio. Je préviens d’emblée que cet article n’est nullement l’expression d’un quelconque euroscepticisme. L’auteur de ces lignes est un Européen convaincu qui, comme bien d’autres, trouve à la fois des qualités et des défauts à l’Union européenne, mais continue d’en être un partisan déterminé…. et parfois amusé, ce qui est le cas dans la présente affaire. Alors, bon, soyons honnêtes, lorsqu’il a pris la décision de rétrograder le rang de préséance protocolaire du délégué de l’Union européenne à Washington, dont la presse européenne a fait ses gorges chaudes, le président Trump a pris une décision logique et parfaitement conforme au droit diplomatique. Certes, il y a aussi du politique là-dedans et cela peut aussi s’interpréter comme une mesure inamicale compte-tenu de certaines déclarations antérieures, quelque peu agressives, dont le président a gratifié les Européens. Mais l’Union européenne, n’en déplaise à la Commission de Bruxelles, n’est encore pas un Etat. Stricto sensu, pour l’heure, elle a le statut d’organisation internationale. Or seuls les Etats – à l’exception remarquable du Saint-Siège – et en leur qualité d’entités souveraines, ont le droit de se faire représenter par des ambassadeurs. Et en tant que représentants de ces entités souveraines, ces chefs de mission diplomatique ont droit non seulement à l’exclusivité de ce titre mais également au premier rang des préséances diplomatiques derrière le Doyen du Corps diplomatique. Les représentants d’organisations internationales auprès d’Etats ou d’autres organisations internationales sont des « délégués ». Et en protocole, ils prennent rang… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 215

LE TRAITE FRANCO-ALLEMAND D’AIX-LA-CHAPELLE MET EN DANGER LA RELATION FRANCO-ALLEMANDE – Roland Hureaux/Mouvance France, 21 janvier. Le traité franco-allemand que Macron et Merkel signent ce mardi 22 janvier à Aix-la-Chapelle, aura le contraire des effets escomptés car il aigrira les relations entre les deux peuples. Ce traité, préparé en catimini, sans débat, a été dévoilé quelques jours avant sa signature. Il sera passé entre deux chefs d’État et de gouvernement en grave déficit de légitimité : Emmanuel Macron, empêtré dans la crise des Gilets jaunes, Angela Merkel en fin de course, gérant les affaires courantes. Triste caricature du traité de l’Elysée, signé le 22 janvier 1963 entre Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, mettant fin à un siècle d’hostilité entre les deux pays. Le partenariat franco-allemand, dans l’esprit de ses prestigieux signataires, était équilibré. Ce n’est plus le cas. L’euro tel qu’il a été géré en est la principale cause : il stimule l’industrie allemande et entraîne la mort lente de l’industrie française. Les échanges, y compris agricoles, sont de plus en plus excédentaires pour l’Allemagne, déficitaires pour la France. Comme s’il y avait un plan concerté d’affaiblir la puissance française, le contrôle de nos fleurons industriels, produits du génie national, Alstom, Nexter, bientôt peut-être Naval-Group et d’autres, est transféré outre-Rhin – ou ailleurs – sous prétexte de coopération. Airbus, né des efforts de générations d’ingénieurs français, échappe aujourd’hui à tout contrôle français. Le traité laisse voir le projet d’une fusion à terme des deux nations en un seul État : un Parlement, un budget,… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 214


HONTE SUR LA CPI ! Guillaume Berlat. L’exception qui confirme la règle. Pour une fois depuis plus de sept ans, la Cour pénale internationale (CPI) sise à La Haye a pris une mesure hardie qui n’est pourtant pas de nature à la racheter de ses multiples fautes (diraient les Laïcs), de ses multiples pêchés (diraient les croyants). Qu’a-t-elle fait de si extraordinaire, si extravagant pour que l’on puisse s’en étonner, s’en émouvoir ? Elle vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo de crimes contre l’humanité au terme d’une procédure des plus baroques1. Rappelons, pour l’information des lecteurs fidèles de www.prochetmoyen-orient.ch, que nous n’avons eu de cesse depuis mars 20162 jusqu’au dernier jour de l’année 20183 – avec une régularité de métronome – de dénoncer la farce de cette procédure pénale internationale exceptionnelle lancée contre l’ex-président ivoirien. Nous n’en tirons aucune gloire particulière tant les faits parlaient d’eux-mêmes pour celui qui prenaient la peine de les examiner avec objectivité. Pour logique qu’elle soit, cette décision paraît bien tardive tant les évidences étaient criantes. Elle dépasse une simple décision judiciaire tant elle est porteuse de graves conséquences.

UNE DÉCISION LOGIQUE QUOIQUE BIEN TARDIVE

S’agissant de l’information brute, l’on peut dire qu’il s’agit d’une décision juridique rationnelle, politiquement bienvenue.

Une décision juridique rationnelle

Laurent Gbagbo a été acquitté mardi 15 janvier 2019 de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), qui a ordonné la libération immédiate de l’ancien président de la Côte d’Ivoire (2000-2011)4. Il est libéré mercredi… Continuer la lecture