Observatoire Géostratégique

numéro 276 / 30 mars 2020

Orient-ations

ORIENT-ATIONS 276

LUCIEN SEVE NOUS A QUITTE – Richard Labévière. Ami de prochetmoyen-orient.ch, le philosophe Lucien Sève (âgé de 93 ans) a succombé lundi dernier au coronavirus. On lui doit une magistrale tétralogie – Penser avec Marx aujourd’hui (La Dispute) – quatre volumes, quelques 4000 pages invitant à lire et relire Marx et Engels. Pour lui, cette pensée exprime une idée majeure selon laquelle le communisme n’est pas « un état idéal », une projection de l’esprit construisant une vision sur laquelle le monde devrait se régler, mais bien – selon les termes de Marx lui-même – « le mouvement qui abolit l’état des choses actuel ». Lucien Sève nous dit que « le monde actuel pose la question du communisme », tant il appelle dans son mouvement même de nouveaux rapports de production, de nouveaux rapports à la terre, de nouveaux rapports humains dont les germes, et plus encore les bases, sont déjà présen, ici et maintenantts. Son œuvre occupe une place remarquable dans l’histoire du marxisme, de l’anthropologie politique, de l’histoire et de la philosophie des sciences sociales. Avec l’un de ses premiers grands livres – Marxisme et théorie de la personnalité (éditions sociales) -, il s’oppose à l’anti-humanisme théorique de Louis Althusser, au motif que ses protagonistes sont, eux-aussi, déjà intégrés dans la lutte de classe. Pour lui, si les hommes qui font l’histoire, sont bien de part en part des produits de l’histoire et agissent donc en fonction des contradictions des rapports sociaux, ce sont bien – en définitive – les hommes qui font… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 275

MERCI A LA MARINE NATIONALE – Richard Labévière. Il est bien normal que nos armées (services de santé, unités de soutien et d’appui, etc.) participent à l’effort national. L’AFP nous dit que le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre de la Marine nationale est arrivé dimanche peu après 7H00 dans le golfe d’Ajaccio où il doit évacuer des patients atteints du nouveau coronavirus vers des hôpitaux marseillais. Cette opération militaire doit soulager le service de réanimation de l’hôpital d’Ajaccio. « Il pourra ramener 15 malades, dont 6 en réanimation, a indiqué par téléphone un porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée. Parti de Toulon, le navire, dont l’équipage compte 200 marins, a embarqué « pour cette mission des renforts mixtes civilo-militaires appartenant au service de santé des armées et des équipes civiles composées de médecins urgentistes, médecins réanimateurs, techniciens de laboratoire, aide-soignant et infirmiers », a détaillé un communiqué du ministère des armées dans un communiqué. Ce véritable « hôpital embarqué » doit « désengorger l’hôpital d’Ajaccio de patients atteints de +corona+ en situation pour certains de réanimation, pour les transporter en sécurité entre Corse et continent », a déclaré dans une vidéo diffusée par la Marine nationale le capitaine de vaisseau Arnaud Tranchant, commandant du Tonnerre. La Marine a reconfiguré le bâtiment, « qui est en temps normal prévu pour la médecine de guerre », en installant des lits de réanimation, a ajouté le capitaine Tranchant. Il a aussi été aménagé pour "séparer de manière totalement étanche la zone de l’hôpital qui sera en vase clos et le reste de… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 274

LES EUROPÉENS ONT LA MÉMOIRE COURTE : LA PARABOLE DU VEAU D’OR – Guillaume Berlat. La vérité d’un jour n’est pas celle de toujours. Le moins que l’on puisse dire est que la constance n’est pas la vertu cardinale de nos dirigeants, qu’ils soient français ou européens dans un monde en plein bouleversement ! Dans un système où prévaut très largement la politique dite de l’essuie-glaces – un évènement chasse l’autre à la vitesse de l’éclair – et le système de la pensée unique roi, notre classe politico-médiatique est frappée d’amnésie chronique. Ce qu’elle vouait hier aux gémonies est aujourd’hui loué. Nous en avons plusieurs exemples éclairants au gré de la crise du coronavirus dont « l’Europe est le nouvel épicentre » selon l’OMS. En quelques jours, nous sommes les témoins incrédules de l’abandon de la promesse du monde de demain et du retour inopiné du monde d’hier

L’ABANDON DE LA PROMESSE DU MONDE DE DEMAIN

Hier, la mondialisation était considérée comme éternelle. Aujourd’hui, elle est questionnée car porteuse de problèmes1. Hier, le mot de souveraineté était considéré comme un gros mot, aujourd’hui il revient dans les bouches de nos dirigeants (président de la République, ministre de l’Économie…). Hier, on s’ouvrait à tous les vents. Aujourd’hui, on se cloisonne2. Hier, le fait de penser contrôle des frontières vous valait excommunication, aujourd’hui il vous attire louange. Tous les gouvernants (Allemands, Français… pour s’en tenir à ces deux) n’avaient pas de mots assez durs pour qualifier la décision de Viktor… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 273

L’EUROPE, QUEL NUMÉRO DE TÉLÉPHONE ? – Jean Daspry

Alors qu’elle est confrontée à plusieurs défis de taille immédiats : épidémie incontrôlée de coronavirus, risque de crise économique et financière1, crise migratoire provoquée par l’ouverture des frontières turques vers la Grèce par le président Erdogan qui veut la punir de son inertie dans la crise syrienne2, opération « Bouclier de printemps » dans le nord-ouest de la Syrie3, tensions russo-turques4…, l’Europe est aux abonnés absents. Alors que durant la campagne pour les élections au parlement européen, les partis politiques classiques louaient ses immenses mérites, l’Europe manque de réactivité. Après des années de pratique, on aurait imaginé qu’elle dispose d’une sorte de centre de crises suivant heure par heure les spasmes du monde et déclenchant, avec un bref préavis, l’alerte. Mais, ni les hordes de technocrates bruxellois (Commission, Conseil), ni les Vingt-Sept États membres ne sont pas encore parvenus à ce stade de préparation (« Gouverner, c’est prévoir »). Ils préfèrent s’interroger, marquer leur préoccupation, étaler leur compassion, voire exprimer leur solidarité – plus dans les paroles que dans les actes – avec le pays frappé par une menace imminente. L’Europe pratique avec un succès égal diplomatie du chien crevé au fil de l’eau et diplomatie de la parole creuse. Reconnaissons-lui au moins cet immense mérite ? La machine tourne à plein mais surtout à vide ! La fameuse Europe des notaires, des taux de TVA… des sanctions qui n’a pas pris la moindre ride. En un… Continuer la lecture

ORIENT-ATIONS 272

UNION EUROPÉENNE OU CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE ? Guillaume Berlat

« La fuite en avant fédérale provoquant le retour en arrière féodal »1. Comment mieux qualifier le processus de décomposition avancée de l’Union européenne que ne le fait Régis Debray avec le sens aigu de la formule qui est le sien ! La (dé) construction européenne se transforme en chemin de croix2. L’Union européenne prend les atours de la Désunion européenne3. Elle apparait de plus en plus comme une superbe feuille de vigne. Force est de constater que le phénomène n’est pas nouveau mais que notre élite fédéraste détourne le regard à chaque signal (faible et encore plus fort) indiquant que le navire Europe tangue dangereusement. Quoi de mieux que de se voiler la face pour éviter d’affronter un problème lancinant ! Quoi de mieux que de se référer à un projet perdu !4 Quoi de mieux que tenter de ranimer la flamme européenne en concluant de vains traités et en prononçant de beaux discours ! Quoi de mieux que de marteler le mantra de « l’Europe européenne », de « l’Europe puissance » pour se convaincre de la pertinence de son analyse ! Quoi de mieux que de museler les peuples pour faire taire toute voix dissonante !5 Le technopole bruxellois pratique avec un bonheur égal politique du chien crevé au fil de l’eau et méthode du bon docteur Coué.

***

UN DÉSACCORD PROFOND SUR LE BUDGET

« L’Europe est fini », proclamait il y a bien longtemps déjà Paul… Continuer la lecture