Observatoire Géostratégique

numéro 350 / 27 septembre 2021

LES DEUX LIVRES DE L’ETE !

Il y a d’abord le beau roman de Luc Debieuvre1 : un colonel en retraite est retrouvé à son domicile de Boussac dans la Creuse, la gorge tranchée, pieds et poing liés par un morceau de sertex. Pendant ce temps, sur le quai du port dévasté de Beyrouth, un yacht attend de charger des caisses de mosaïques et de sculptures pillées en Syrie par une organisation jihadiste…

Parallèlement, les Mémoires d’Orient – Le soleil ne se lève plus à l’est de Bernard Bajolet2 dressent une rétrospective et une compréhension des grands événements qui ont transformé les Proche et Moyen-Orient durant les vingt dernières années.

Luc Debieuvre n’est pas un perdreau de l’année. Depuis quarante ans, il évolue dans le monde de la finance, particulièrement au Proche-Orient et en Italie. Ancien chroniqueur au Gulf-News de Dubaï, il a publié un essai remarqué – A safer world ? (Garnett, 2007), puis un premier roman – Le banquier, la belette et le petit bédouin (Riveneuve 2014). Sur fond d’inextricables conflits régionaux, d’amour de l’art, de l’argent et des armes, un thriller géopolitique étourdissant où défilent les heures noires de l’Occupation allemande, les falaises abruptes du Salento au sud de l’Italie et les sables du désert, avant un détonnant retour aux sources creusoises où s’entrechoquent les destins dramatiques de trois hommes dont l’un ne pouvait qu’être l’ennemi des deux autres…

Bernard Bajolet est l’un de nos grands diplomates. Il nous fait entrer dans les coulisses de la politique étrangère de la France, de 1975 à 2013. Il a travaillé avec les présidents Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande, à l’épicentre des conflits : Syrie, Jordanie, Bosnie, Irak, Algérie, Afghanistan. Il explique notamment comment l’intervention des Etats-Unis en Irak en 2003 et leur gestion de l’après-guerre ont favorisé l’avènement de Dae’ch et d’autres groupes terroristes.

Premier coordonnateur national du renseignement, en 2013 François Hollande le nomme à la tête de nos services extérieurs (DGSE), où il sera prolongé à plusieurs reprises jusqu’en mai 2017.

Ces deux livres – certainement les deux livres de l’été ! – et leurs pertinences arrivent à point nommé, alors que les Talibans réinvestissent Kaboul, infligeant un terrible camouflet à l’Occident tout entier. Aussitôt, les fous de Dieu ont-ils été reçu à Pékin, en grandes pompes comme de véritables chefs d’Etat. Quand comprendrons-nous que la Chine est devenue notre ennemi numéro 1 ? C’est, bien-sûr l’une des questions principales des relations internationales : situer l’ennemi ? Pour le moins, le ou les adversaires…

Nous n’y sommes pas ! Tant s’en faut…

Malgré tout, bonne lecture et à la semaine prochaine.

Richard Labévière
23 août 2021

1 Luc Debieuvre : Beyrouth-sur-Creuse – Trafic d’art chez leq djihadistes. Editions Temporis, juin 2021.
2 Bernard Bajolet : Mémoires d’Orient – Le soleil ne se lève plus à l’est. Editions Perrin, octobre 2020.

Print Friendly, PDF & Email